Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

jeudi 30 juin 2016

« Dantesque », ou « immense » ?




On y lit notamment ceci, sous la plume hâtive d'Hubert Prolongeau (c'est moi qui graisse et italise) :

« On y avait cru pourtant, à l’immense écrivain de genre, à l’héritier de Manchette, à celui qui allait abolir toutes les barrières entre les littératures, au créateur immense né dans les cendres d'une série noire qu'il revitalisa et habilla des oripeaux de la SF. Quand paraît en 1995 Les Racines du mal, le choc est immense. »

Pour Hubert, le choc s'est à l'évidence immensément prolongé…
A-t-elle seulement un nom, la pauvreté imaginative en matière d'épithètes ?

Au fait, je me hâte de préciser qu'autant je tiens pour des sommets les deux premiers romans du défunt — La sirène rouge est un splendide conte de fées pour adultes avertis, Les racines du mal (déjà beaucoup plus verbeux et trop littéronaniste, pas assez scalpé — les éditeurs n'osant déjà plus corriger l'Auteur) une terrifiante machine à désastre —, autant la suite est tout juste bonne pour le vide-ordures : d'abord ça tombe des mains, ensuite ça pue à mille kilomètres à la ronde — au moins jusqu'en Uruguay, comme le chantait naguère Gainsbourg.

vendredi 10 juin 2016

Hé non, « Phèdre » ne rime pas avec « merde »…



… à moins que l'on s'y perde
— comme aurait dit Cambronne
(« c'tte conne ! », eût plus tôt dit Œnone…)

Une excellente interprétation de la pièce de Racine, diffusée sur France Culture sans le cadre de « Théâtre et compagnie » le 29 mai dernier :

jeudi 9 juin 2016

Direction porte-Maillot ?
Quoi qu'on en a à fout'e :
qu'est-ce qu'on s'gondole, à Venise !



Entendu cet après-midi dans l'émission de Marie Richeux Les nouvelles vagues, ce « Choix des maillots » (sur cet air-ci), un morceau de l'album Chants des négociations issu du projet GONLEG Footbol Allemagne-France mené par le groupe Gongle :


Encore plus stupéfiant que le célébrissime « Allez les Verts ! » de Monty !



Et du coup, un autre tube de l'époque :