Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

vendredi 27 décembre 2013

Une histoire de la RAF (dix ans en deux heures)


France Culture a rediffusé dans la nuit du 16 au 17 décembre une intéressante pièce radiophonique de Michel Deutsch datant du 4 juin 2006, La décennie rouge :

jeudi 26 décembre 2013

Hubert Selby Jr, 2 ou 3 choses…



France Culture rediffusait le 31 août dernier le Une vie, une œuvre du 5 juin 2011, qui rendait hommage au monumental et discret Selby :



Certains passages de l'émission sont des extraits sonores de l'unique documentaire consacré à ce monstre secret. Le film date de 1998 mais a été diffusé sur Arte en août dernier (ici, juste le début car, grmmbll ! j'ai raté cette diffusion) :

mercredi 18 décembre 2013

Lutter… ici et maintenant !


Coproduit par l'Assemblée nationale [sic], ce documentaire de Philippe Roizès passait hier soir sur LCP :

mercredi 11 décembre 2013

C'est trop bête…






En septembre dernier, lors du ouiquènde commémoratif du cinquantenaire de France Culture au Palais de Tokyo, fut installé un « Confessionor » dans lequel auditeurs, producteurs et réalisateurs ou ingénieurs étaient invités à délivrer leurs souvenirs intimes relatifs à cette station de radio (ici, côté écoute, et là, côté radio).
Depuis une semaine, l'émission Sur les docks présente un montage de ces bribes de souvenirs, et l'on a pu entendre hier Adèle van Reeth, actuelle productrice des Nouveaux chemins de la connaissance, faire part d'une éprouvante expérience due aux aléas du direct :



Voici l'émission en question, en date du 31 août 2011. L'attente de l'invité ne dure en réalité que 18 mn, non 25, mais l'on s'aperçoit qu'à part quelques bafouillages qui trahissent son inquiétude (« se prémunir à jamis… », « le psychatalyste… », « c'est ce que la question… ») la novice s'en sort tout de même pas si mal :

jeudi 5 décembre 2013

Y'a des mots, mais pas Kamo ?




Tout seul face à un quarteron de journalistes, Éric Hazan s'est assez aisément dépatouillé ce 26 novembre, bien que son ami Kamo n'était cette fois pas là pour lui souffler de plus éblouissantes réparties, mieux accordées à l'esprit du secouant petit livre pour lequel il était invité sur les ondes.



Ce vigoureux libelle n'est hélas pas dénué de charabia, même s'il a le mérite de poser des questions d'une urgence extrême.

Ainsi, page 39 :

« Il s'agit que chacun voie son existence assurée, non plus par un emploi rémunéré qui est toujours menace de le perdre et réduction à un sort individuel, mais par l'organisation même de la vie collective. »

Camarades, encore un effort pour énoncer clairement ce qui se conçoit bien !

On peut entendre, à propos de cet opuscule, des développements plus fouillés de Hazan dans son entretien du 16 septembre avec deux membres d'Alternative Libertaire, sur cette page.

mardi 3 décembre 2013

mardi 29 octobre 2013

Scènes de rupture





(désolé, c'était la scène de La collectionneuse de Rohmer, où Daniel rompt abruptement avec Haydée, vers le milieu du film, mais la vidéo a été supprimée depuis la rédaction de ce billet)

vendredi 18 octobre 2013

Une mine de platine (hi-fi) !



Un voyage multiséculaire au cœur de l'histoire de la chanson française grâce à cette série de 15 cédés (338 morceaux, au total…) réalisée pour le label EPM sous la houlette de Marc Robine en 1997 après des années de travail avec une foultitude de chouettes interprètes souvent trop méconnus, comme Michèle Bernard ou Mélaine Favennec, par exemple…
Grand merci à l'ami Elliott, de Dans l'herbe tendre, qui a fait circuler le lien permettant de récupérer ce trésor épuisé dans le commerce !

Volume 1 - Des trouvères à la Pléiade (La naissance de la chanson française) :



Volume 2 - L'histoire en chansons (Quelques repères dans l'histoire de France) :



Volume 3 - Ballades, Complaintes et Légendes (Chroniques, légendes & faits divers) :



Volume 4 - Chansons rituelles (Rites, magie & miracles) :



Volume 5 - Chansons de soldats (Conscrits, soldats et déserteurs) :



Volume 6 - Chansons de métiers (Travaux des villes et travaux des champs) :



Volume 7 - Chansons de marins (La mer, les ports, les fleuves & les marins) :



Volume 8 - L'air du temps (Chroniques de la vie quotidienne) :



Volume 9 - Chansons d'amour (La tradition amoureuse) :



Volume 10 - Chansons de Femmes (La condition féminine) :



Volume 11 - Chansons pour Enfants (Comptines, berceuse, chansons pour s'amuser) :



Volume 12 - Chansons à danser :



Volume 13 - De la rue au cabaret (Les grands auteurs du XIXe siècle) :



Volume 14 - La tradition paillarde (Chansons à boire, gaillardes et libertines) :



Volume 15 - La tradition (hors-commerce) :

mercredi 16 octobre 2013

Comprenez-vous ?



Un petit apéritif avant l'intégrale de l'Anthologie de la chanson française que j'espère pouvoir bientôt proposer ici-même (grâce à un lien fourni par l'ami Elliott) : les reproches d'un soldat à la marquise de Pompadour après la bataille de Rossbach, chanté par Gabriel Yacoub :

samedi 12 octobre 2013

Chansons « contre »


Le fameux album de 1968 de Marc Ogeret (ici dans sa réédition augmentée en 1988 sur CD), récupéré sur le site Vrevolution où il est proposé au format ogg vorbis :

jeudi 10 octobre 2013

Frédo (bis)


Voici deux ans, nous avions proposé la version récitée par Mouloudji du morceau écrit par Bernard Dimey, Frédo, bien complet du couplet final que Les Frères Jacques ont omis dans la version qu'ils avaient mise en musique.
En voici une nouvelle version, bien complète elle aussi, chantée par Valérie Mischler sur le disque qu'elle a sorti en 2002 chez EPM :




samedi 5 octobre 2013

Comment tester la qualité de l'histoire…



(merci à Gilles Del Pappas — ainsi qu'au Tenancier, grâce à qui j'ai pris connaissance de cette vidéo)

Éric Maneval a publié à ce jour trois romans, tous excellents et chacun plus peaufiné que le précédent :
Eaux (éditions de l'Agly, 1998)
Retour à la nuit (éditions Écorce, 2009)
Rennes-le-Château. Tome sang (Éditions Terres de Brumes, coll. « Polars & Grimoires », 2012)


Il a également écrit pas mal de nouvelles, dont trois ont été publiées dans la revue virtuelle Polychromes des éditions Écorce et que l'on peut télécharger ici, ici et .

Et j'avais proposé ici-même voici quatre ans Le festival du roman noir, qu'il avait signé du pseudonyme d'Edmond Gropl.

lundi 30 septembre 2013

Histoire de France par les chansons :
disques 2, 3 et 4


Voici les trois derniers disques du coffret dont je parlais voici un mois dans ce billet.
Cette fois, ils ne sont pas découpés morceau par morceau (je n'en ai pas le temps pour l'instant, ni guère les moyens techniques), seulement en faces A et B pour chaque disque.

Grand merci derechef à Jack pour m'avoir signalé l'intérêt de ce coffret et pour les sommaires détaillés !
Ainsi naturellement qu'à Mélocoton, du forum Muzika.fr, qui m'a très aimablement transmis l'ensemble de ce coffret de presque 80 chansons.

Histoire de France par les chansons, disque 2 (LDX 74462)



Le règne de Louis XVI – La Révolution en marche
25. Or, écoutez petits et grands (Collé) – Eric Amado
26. Considérations politiques de MM. les notables de la halle au pain – Denise Benoît, Paul Barré et Bernard Demigny
27. La Prise de la Bastille – Sextuor de la Cité
28. Le Tiers-État – Jacques Dutey
29. Ah ! Ça ira ! (Ladré – Bécourt, 1790) – Chorale populaire de Paris
30. La Carmagnole – Chorale populaire de Paris
31. Chant de guerre pour l’armée du Rhin (Rouget de Lisle, 1792) – Louis-Jacques Rondeleux
32. Complainte de Louis XVI aux Français (sur l’air de Pauvre Jacques de la marquise de Travanet et Marie-Antoinette) – Jacques Dutey

De 1793 au Directoire – Napoléon
33. Joie du peuple républicain – Paul Barré
34. La Liberté des nègres (P.-A. de Piis) – Sextuor de la Cité
35. Le Réveil du peuple (J.-M. Souriquière – Pierre Gaveaux, 1795) – Sextuor de la Cité
36. Remettez vos culottes ! – Bernard Demigny
37. Le Directoire (sur le timbre de Triste raison, j’abjure ton empire, 1795) – Bernard Demigny
38. Chanson de l’oignon (chanté par les grenadiers à la bataille de Marengo le 14 juin 1800) – Quatuor de la Cité
39. Compliment des dames et des forts de la Halle (P.-A. de Piis) – Paul Barré
40. Marche d’Austerlitz – Quatuor de la Cité
41. La Campagne de Russie – Paul Barré
42. Le Départ du conscrit (1810) – Eric Amado
43. La Bataille de Waterloo (sur un timbre de Desaugiers) – Bernard Demigny
44. Meurs, Bonaparte ! (sur le timbre de Vive Henri IV !) – Sextuor de la Cité
45. La Girouette (dédié à Benjamin Constant) – Jean-Christophe Benoît

Histoire de France par les chansons, disque 3 (LDX 74463)



Napoléon et sa légende – La Restauration
46. Les Souvenirs du peuple (Béranger, 1828) – Nicole Vervil
47. Te souviens-tu ? (Emile Debraux) – Eric Amado
48. La Colonne (Emile Debraux) – Raymond Souplex
49. Chacun son état (Aristide Bruant, 1881) – Paul Barré
50. Paillasse (Béranger) – Paul Barré
51. Les Aristos (Gustave Leroy, sur un timbre de Darondeau) – Paul Barré
52. Le Chant des ouvriers (Pierre Dupont, 1846) – Chorale populaire de Paris
53. Les Impôts (Gustave Nadaud, 1861) – Robert Rocca

La révolution de 1848 – Napoléon III – La guerre de 1870
54. Les Journées de Juin (Pierre Dupont) – Nicole Vervil
55. Le Chant des transportés (Pierre Dupont) – Eric Amado
56. Le Prétendu de la République – Robert Marcy
57. Le Bal et la Guillotine (Gustave Leroy, 1849) – Raymond Souplex
58. Le Sire de Fisch-Ton-Kan (Paul Burani – Antonin Louis, 1870) – Paul Barré
59. L’Armistice (Alphonse Leclerc) – Raymond Souplex
60. Les Cuirassiers de Reichshoffen (Villemer et Nazet – Francis Chassaigne, 1871) – M. Hetzel
61. L’oiseau qui vient de France (Frédéric Boissière, 1885) – Lisette Keray

Histoire de France par les chansons, disque 4 (LDX 74464)



La Commune – IIIe République : les revendications sociales avant 1914
62. L’Insurgé (Eugène Pottier – Pierre Degeyter, 1884) – Raymond Souplex
63. La Semaine sanglante (J.-B. Clément – Pierre Dupont, 1871) – Germaine Montero
64. Elle n’est pas morte ! (Eugène Pottier – V. Parizot, 1886) – Germaine Montero
65. Le Tombeau des fusillés (Jules Jouy – Frédéric Doria, 1887) – Eric Amado
66. L’Internationale (Eugène Pottier – Pierre Degeyter, 1888) – Bernard Demigny et la Chorale populaire de Paris
67. Le Grand Métingue du métropolitain (Maurice Mac-Nab – Camille Baron, 1887) – Paul Barré
68. Le Temps des crises (Jules Jouy – Antoine Renard, 1886) – Eric Amado
69. Gloire au dix-septième (Montéhus - Chantegrelet et Doubis, 1907) – Maurice Morelly

IIIe République – Au temps de M. Grévy – Chansons de l’Elysée – La guerre de 1914-1918
70. L’Expulsion des princes (Maurice Mac-Nab, 1886) – Jean-Christophe Benoît
71. En revenant de la revue (Delormel et Garnier – L.-C. Désormes, 1886) – Aimé Doniat
72. Vive la liberté (Jean Varney et Numa Blès) – Caroline Cler
73. Ah ! quel malheur d’avoir un gendre ! (Emile Carré, 1887) – Aimé Doniat
74. Le mariage démocratique (Dominique Bonnaud – Stanislas Heintz) – Robert Rocca
75. Lettre d’un socialo (Montéhus, sur l’air du Clairon de Paul Déroulède) – Eric Amado
76. La Chanson de Craonne (sur l’air de Bonsoir M’amour de Sablon, recueillie par Paul Vaillant-Couturier, 1917) – Eric Amado
77. La Madelon de la victoire (Lucien Boyer-Borel-Clerc) – Chorale populaire de Paris

dimanche 29 septembre 2013

Éveilleur, découvreur, provocateur… : Dominique de Roux




Un agitateur du monde littéraire comme on n'en a guère connu depuis, comme on n'en verra jamais plus.
Il fonda les Cahiers de l'Herne et reprit en 1968 avec Christian Bourgois les rênes de la collection 10/18, lui donnant une impulsion qui marqua toute une génération ; mais surtout, il fut le seul à comprendre vraiment en profondeur l'œuvre de Gombrowicz en cette fin des années soixante et à se débattre comme un diable pour faire reconnaître son importance.
Jean-Luc Barré lui a consacré en 1991 sur France Culture un Profils perdus en deux parties, passionnant pour qui s'intéresse à l'histoire de l'édition de cette époque :





(Merci à Bernard et à Laurent, de la liste ANPR !)

En prime, le Bibliothèque de poche consacré sur l'insistance de Dominique de Roux à Gombrowicz, très peu de temps avant sa disparition (Polac et ce crétin de Vianey ne connaissent visiblement rien de son œuvre) :

mardi 24 septembre 2013

La vie en rose…


Un truc que je n'avais pas pu réentendre depuis plus de vingt ans, récupéré grâce à mon premier ami d'enfance soudain réapparu, un sacré bijou dont je ne connais malheureusement pas les auteurs ni même le non du groupe qui l'interprète.
Enfin bon, café, frites, frites à Paris… et allons-y car ça pique, les moustiques :



… Mais deux jours plus tard, voici que l'ami Tristan a identifié la chose et fourni le lien vers la vidéo Ioutioube et les paroles d'une variante : grand merci à lui !
Il s'agit donc de Francky Vincent et du groupe guadeloupéen Tabou n°2, et ce morceau de 1979 s'intitule La vie en rose 2 (ou Piké mwen djouk, c'est selon).



Hé ti playboy ola'w kalé
Adan an boîte de nuit
Ça parait super banal pour un esprit en carnaval
Mademoiselle voulez-vous danser ?
Oui monsieur je suis disposée
Allons danser coller-serrer c'est très facile de m'entrainer

Appellez-moi Franky chéri
Je trouve cela bien plus esquis
Tu me parais bien fatiguée
Sortons chérie prendre un bol d'air
Je crois savoir que tu redoutes les piqures de moustiques
Il est cinq heures les Antilles s'éveillent
Je voudrais voir ta cocoteraie

Oh chérie
J'aime voir ta cocoteraie
J'aime surtout la toucher
Elle est douce
Elle est suave
Elle est douce

Un homme et une femme dans une boîte de nuit
(doupéiyo, supéiyo) 1
Yo komansé dansé
(doupéiyo, supéiyo)
i té minuit
(doupéiyo, supéiyo)
Inè d'maten
(doupéiyo, supéiyo)
Dé zè d'maten
Twa zè d'maten
(doupéiyo, supéiyo)
Katrè maten

Lor gadé boug-la di fanm-la an zorey
(doupéiyo, supéiyo)
- Chéri
(doupéiyo, supéiyo)
- Doudou
- Chéri
- (Qu'est que nous faisons après le bal ?)
- Hon hon hon hon...
- (Qu'est que nous faisons après le bal ?)
- (ha ha ha)
- (Qu'est que nous faisons après le bal ?)

Alors heureux ?
(Qu'est que nous faisons après le bal ?)

- Après le bal chéri
Après le bal doudou
Tu prends ta bagnole et tu m'enmène chez moi
Tu me fais la bise sur le seuil de la porte
Et tu t'en vas chez toi !

- Et je m'en vais chez moi
N'importe quoi putain !

- Et tu t'en vas chez toi !

- Et je m'en vais chez moi !
Hé fanm-la pouki moun ou ka pran mwen
(toupéiyo, soupéiyo)
Pou sé ti playboy Raizet-la
(toupéiyo, soupéiyo)
Agent payeur
Gad kòkòt
(toupéiyo, soupéiyo)
Teneur de compagnie

Gadé doudou
(toupéiyo, soupéiyo)
apré bal-la nou ké pran'y adan an chimen chyen
Raaaaaz kanpagn (toupéiyo, soupéiyo)
É la ou ké kenbé gro pwason an mwen (toupéiyo, soupéiyo)
É ou ké fè mwen (toupéiyo, soupéiyo) an super shampoing
An mannyè sur le champ
(toupéiyo, supéiyo)

(kasi kasa)
kalakasi
(kasi kasi kasa)
kalakasi

(kasi kasa)
kalakasi
(kasi kasi kasa)
kalakasi

(kasi kasa)
kalakasi
(kasi kasi kasa)
kalakasi

(kasi kasa)
kalakasi
(kasi kasi kasa)
kalakasi

Un ti coup à gauche, un ti coup à droite, un ti coup droit devant ça pique (les moustiques)
Un ti coup à gauche, un ti coup à droite, un ti coup droit devant ça pique (les moustiques)

Piké mwen djouk djouk
(piké mwen djouk djouk djouk)

Piké mwen djouk djouk djouk
(piké mwen djouk djouk djouk)
[ad lib.]

lundi 23 septembre 2013

Lipogramme en O et en X sur le Sonnet en X de Mallarmé


Ses purs angles, très haut, dédiant leurs sinus
Au tableau rempli de figures démentielles,
Tel mathématicien s'imagine un minus,
Qui ne transite plus que d'arcs en tangentielles.

Dans sa classe aux murs nus, punaisé,  un phtynus,
Inutile dessin, ligne a-référentielle
(Car le Maître, inhalant du shit à pleins sinus,
Est atteint, sur le tard, de crise existentielle.)

Dans la nuit la fenêtre abrite un pan de ciel,
Des astres, répétant, le carré matriciel.
Et dire qu'il en est, interpellés, qui n'eussent

Cité nul autre en fait de génie indiciel ;
Et qui le verraient là, vaticinant, qui suce
Un stick, mal salivé au pli interstitiel !

Frédéric Guidon, 2013
Rappelons tout de même le sonnet princeps de Mallarmé :

Ses purs ongles très haut dédiant leur onyx,
L’Angoisse, ce minuit, soutient, lampadophore,
Maint rêve vespéral brûlé par le Phénix
Que ne recueille pas de cinéraire amphore

Sur les crédences, au salon vide : nul ptyx,
Aboli bibelot d’inanité sonore,
(Car le Maître est allé puiser des pleurs au Styx
Avec ce seul objet dont le Néant s’honore.)


Mais proche la croisée au nord vacante, un or
Agonise selon peut-être le décor
Des licornes ruant du feu contre une nixe,


Elle, défunte nue en le miroir, encor
Que, dans l’oubli fermé par le cadre, se fixe
De scintillations sitôt le septuor.
 

dimanche 22 septembre 2013

Chants de galères, bagnes et prisons

J'avais complètement oublié de mettre à disposition ici cet album de 1966 récupéré voici deux ans grâce à nos amis québécois Les Tontons flingueurs !

Consonnes


B noir,  C blanc,  Q rouge, S bleu, T vert : consonnes,
Elles cinq seulement, non les autres, me bottent :
B noire, bain bourbeux où batraciens barbotent,
Bavent sur leurs bubons, bordélisent, boxonnent,
 
Vil décombre ; et C blanc, bol d'émail, éclatante
Immensité lustrée, ô pouvoir de la bonde ;
Q rouge cependant, érythèmes immondes,
Si l'on s'y plonge avant l'œuvre javellisante ;
 

S bleu du détergent, tampon Jex, « Marie-Ange,
Sans femme de ménage, ô sans vous, vie étrange !
Qui me savonnerait, veillerait sur mon mug ? » ;
 
T vert que l'on savoure, environné de mousse,
L'ordi sur les genoux, mais gaffe à la secousse
Car si plouf, oh là là, j'en ai peur, c'est le bug !

dimanche 8 septembre 2013

Poèmes voyous


Nos amis toulousains de l'émission Dans l'herbe tendre nous ont opportunément rappelé lors de leur dernier opus radiophonique que le lien fourni dans ce billet pour télécharger l'album complet ne fonctionne plus depuis longtemps.
Voici donc derechef l'ensemble, que l'on pourra écouter et récupérer à loisir :

mercredi 4 septembre 2013

Confucius et confusion
("Heu..." ou "euh..." ?)


Anne Cheng, titulaire de la chaire d'Histoire intellectuelle de la Chine au Collège de France, dispense depuis l'an passé un cours intitulé « Confucius ressuscité ? Quelques hypothèses » qui est actuellement diffusé sur France Culture en début de nuit, dans le cadre de L'éloge du savoir.
Les brèves hésitations dont fourmille son exposé (« Heu… euh… ») lui confèrent un charme que je trouve particulièrement savoureux, indépendamment du contenu — qui est loin d'être dépourvu d'intérêt.
Ces légères respirations, hésitations, voire pointes de confusion, atténuent, me semble-t-il, la sécheresse de l'exposé, lui ajoutent comme un brin de poésie, même si on en vient rapidement à imaginer un jeu de société où il s'agirait de deviner l'arrivée du prochain « heu…»  (ou « euh… »)





La nuit dernière, le contraste était frappant avec l'émission de 1965 rediffusée deux heures plus tard, où l'interlocuteur de Georges Charbonnier, le physicien Pierre Aigrain, déroulait ses réponses avec une énonciation impeccable, implacable.

Soit dit en passant, la phrase rituelle par laquelle Christine Goémé introduit chaque soir son émission m'a toujours ahuri :
« Et voici venu le moment d'approfondir nos connaissances, l'occasion de nourrir nos idées, le temps du plaisir d'apprendre… »
Comme si le reste du temps France Culture se réduisait à diffuser du bouillon de poulet pour le cerveau !
Quoique, mmmh… souvent c'est pas si faux, au final…

samedi 31 août 2013

Histoire de France par les chansons (disque 1)

De 1956 à 1961, Pierre Barbier et France Vernillat publièrent chez Gallimard une vaste anthologie de la chanson française qui regroupait des ritournelles politiquement très hétéroclites, sous le titre général Histoire de France par les chansons, en huit tomes organisés chronologiquement :

1) Le Moyen-Age et les chansons des Croisades. La Guerre de Cent ans. Du royaume de François 1er à François II. Les guerres de Religion. Louis XIII et Richelieu (1956, 167 p.)

2) 2, La Fronde et les Mazarinades. Le Règne du Roi Soleil (1956, 153 p.)

3) Du Jansénisme au Siècle des Lumières (1957, 204 p.)

4) La Révolution (1957, 282 p.)

5) Napoléon et sa légende (1958, 187 p.)

6) La Restauration (1958, 208 p.)

7) La République de 1848 et le Second Empire (1959, 222 p.)

8) La 3ème République de 1871 à 191 (1961, 244 p.)

Parallèlement, France Vernillat et Pierre Barbier ont fait enregistrer par différents interprètes une partie de ce répertoire à la firme « Le Chant du Monde » sous la forme d'une multitude de disques 33 T. au format 17 cm (LDY 4105, etc.), dont une sélection a été regroupée en un coffret de quatre albums 33 T. 30 cm (LDX 74461/74464), sous le titre général Histoire de France par les chansons - Des Croisades à la guerre de 14-18.

Voici le premier album de ce coffret de quatre, suivi de son sommaire précis (titre, auteur — lorsqu'il est connu — et interprète. Grand merci à Jack, qui m'a aimablement transmis ces précieuses informations !) :



Histoire de France par les chansons, disque 1 (LDX 74461)

Des croisades aux guerres de religion
1. Seigneurs sachiez… (Thibaut de Champagne, 1201-1253) – Jean Giraudeau
2. Mort de Richard Cœur de Lion (Gaucelm Faydit, 1185-1220) – Aimé Doniat
3. Le Roy anglais (Manuscrit de Bayeux) – Gérard Sandri
4. La Mort du prince d’Orange (1544) – Les Quatre Barbus
5. Chanson du printemps retourné (Adrian Le Roy, 1586) – André Vessières
6. Voyez la grande offense – Nicole Vervil
7. Contre les Huguenots – Les 4 Barbus
8. Les Commandements d’Henri (1597) – Jean-Christophe Benoît
9. L’Exécution du maréchal de Biron (1602) – Les Quatre Barbus
10. Vive Henri IV – Chorale Historia

Louis XIII – La Fronde et les mazarinades – Le Roi-Soleil – La Régence et Louis XV
11. Les Rochellois – Jean-Christophe Benoît
12. Entrée de Louis XIII après la prise de La Rochelle – Paul Barré
13. La Chasse donnée à Mazarin par les paysans – Les Quatre Barbus
14. Chanson des barricades de Paris (peut-être Blot, dit Blot l'Esprit) – Germaine Montero
15. Complainte de Guillaume d’Orange – Eric Amado
16. Complainte de la Brinvilliers – Germaine Montero
17. Le Bout de M. d’Argenson – Quatuor de la Cité
18. Révocation de l’édit de Nantes (1685) – Louis-Jacques Rondeleux
19. Contre les Jésuites – Quatuor de la Cité
20. Sur le Régent – Louis-Jacques Rondeleux
21. Lundi, je pris des actions… – Jean-Christophe Benoît
22. Sur Mme de Pompadour (Pont-de-Veyle, sur un timbre de J.-B. Lully) – Paul Barré
23. Prise de Port-Mahon (Collé, 1756) – Louis-Jacques Rondeleux
24. Les Fre-Maçons – Paul Barré