Avertissement légal

Tous les textes apparaissant sur ce site sont automatiquement générés par notre nouveau logiciel Hétéronomix™ qui vous libère enfin de la pesante nécessité de réfléchir.
Ne perdez plus votre précieux temps de consommateur à répondre à vos correspondants, les plus exigeants fussent-ils quant à la teneur conceptuelle ou la qualité des propos échangés : Hétéronomix™ se charge de tout ! Syntaxe et orthographe garanties parfaites et évolutives au fil des décrets.
Approuvé par la norme AFNOR ISO 9001.

samedi 29 mai 2010

Troc around the corner

Je tends la boîte de six œufs frais pour payer. Pas grand-chose dans ma poche, en petite monnaie. Ali, l’épicier du coin, recompte les pièces. Manque quinze centimes : « Aucune importance, mon ami, on verra ça demain ». Merde, plus rien pour acheter le pain, ça m’est sorti tout seul, en aparté mais à voix haute. Et Ali d’enchaîner, sourire aux lèvres : « Pas grave, mon ami, tu vas chez le boulanger, tu lui donnes trois œufs, et il t’échange contre une baguette. » Bref silence de mon côté, et puis, histoire de lui rendre la pareille : « D’accord, mais pour m’acheter des clopes, comment je fais ? » Et lui, sans hésiter, du tac au tac : « Tu coupes ta baguette en deux, tu me files la moitié, et moi je dis que ça vaut deux cigarettes. » Bluffé, je cherche la réplique, bof, si, ça y est, j’ai trouvé : « D’accord, mais si on fait tous comme ça, juste du troc entre nous, c’est fini le commerce, zéro argent dans la caisse, vous fermer boutique. » Ali rêvasse quelques secondes, les yeux dans le vague, avant de conclure : « Et alors ? Peut-être c’est pas plus mal. Ça ferait une bonne raison de m’arrêter. » Fin de partie, salut mutuel, rideau de fer à demi baissé. Aujourd’hui j’étais son dernier client.

Yves Pagès, 21 avril 2010

Yves a récemment créé son propre site, archyves.net, bourré d'excellentes bonnes choses, évidemment.

mardi 25 mai 2010

Des partageux


Des documents quasiment introuvables ont récemment été mis à libre disposition sur la Toile, en téléchargement.
Après la reproduction des numéros de La révolution surréaliste, du Surréalisme au service de la révolution et de Medium, communication surréaliste, le site Arcane 17 propose les huit feuilles de Medium, informations surréalistes (novembre 1952 - juin 1953).

Dans un autre genre — et un autre but —, le site Basse Intensité offre de télécharger les quatre numéros de la revue publiée par Les Fossoyeurs du Vieux Monde de février 1977 à mai 1983 et les trois numéros de celle diffusée par leurs successeurs, Os Cangaceiros, entre janvier 1983 et juin 1987.

Le livre édité par ces mêmes Cangaceiros en 1987 sous la double signature d'Yves Delhoysie et Georges Lapierre, L'incendie millénariste, est disponible, paraît-il, à Paris à la librairie Entropie, 198 boulevard Voltaire (XIe) — mais là c'est payant (20 €).


Merci à ShigePékin et à Jules Bonnot de la Bande pour ces informations respectives.

samedi 22 mai 2010

Annonce privée


À l'attention de "Isoard est guéri"

Voudriez-vous avoir l'obligeance de me transmettre une invitation pour que je puisse de nouveau accéder à votre excellent blogue, Icarie ? (Je dispose des pires références, que je suis prêt à vous fournir si besoin est…)
Ou mieux, de réouvrir l'accès universel.

Merci d'avance,

George Weaver

vendredi 21 mai 2010

Rebel hot !


La caque sent le hareng — et pourtant pas la lotte, même rebeu.
Voici quelques mois, j'avais ressassé une ancienne manie brusquement remontée à la surface (anamnèse, disait-on jadis), ici.
Via de labyrinthiques méandres, on s'est retrouvé à réchauffer les plats ici, puis et , et c'est pas fini, ça part dans les palindromes à présent…
Ça sent l'éternité, qui n'est qu'une infamie.

Ou plutôt : L'éternité sent l'infamie.

samedi 8 mai 2010

L'hymne de l'effondrement dans le monde exsangue




(Jean-Marc Vignon / François Andrieux - Hadi Kalafate),
1976, disque AZ/Discodis SG 598

1976. La politique gouvernementale n'est pas encore entièrement déclinée dans le langage de la publicité, c'est-à-dire du mensonge frontal mâtiné de méthode Coué, mais la France subit de plein fouet les effets du premier choc pétrolier et le nouveau Président commence à s'entourer de ce que l'on nomme aujourd'hui conseillers en communication (c'est l'année de création du Service d'information et de diffusion (SID), devenu le Service d'information du Gouvernement (SIG) en 1996). Ceux-ci inventent la publicité gouvernementale, avec un slogan bien chauvin qui envahit les ondes des radios :
« En France, on n'a pas de pétrole, mais on a des idées ! »

Un animateur de radio, Jean-Marc Vignon, chanteur à ses heures sous le nom de Marc Charlan, perçoit tout le ridicule de cette campagne publicitaire — dont les variantes actuelles composent le quotidien de notre dressage — et s'attelle aussitôt à rendre la honte plus honteuse encore en la livrant à la variétoche rockabilly. Il écrit les paroles de ce qui deviendra l'un des tubes de l'été 1976 en piochant dans les réclames débiles de l'époque (j'ai coloré en rouge dans le texte les allusions que j'ai repérées. La phrase « Je suis futé » fait référence au personnage de Bison Futé, inventé cette année-là par le publicitaire Daniel Robert pour le CNIR) :

Moi, j'ai pas d' pétrole
Mais au moins j'ai des idées
Ouais, j' vais pas à l'école
J'apprends tout par la télé
Et depuis qu' j'ai rien aux dents
Ça fait plaisir à maman
J' suis français
J' suis français

Moi, j'ai pas d' pétrole
Mais au moins j'ai des idées
Ouais, j'ai dit à Nicole :
Faut qu' tu portes un Cœur-Croisé
Il paraît qu' le thon c'est bon
Depuis, moi, j'en bouffe tout l' temps
J' suis français
J' suis français

Je m'en vais en Espagne
Je prends ma caravane
Et mon tricot d' corps en nylon
J' vais ramener des poupées
Une queue de taureau
Et des castagnettes en plastique
J'ai des idées
Je suis futé
Je suis français
Je suis français

Moi, j'ai pas d' pétrole
Mais au moins j'ai des idées
Ouais, j'ai un mini-truc
Mais il fait le maximum
Comme y a pas d' bulles dans mes fruits
J'ai plus d'aréophagie [sic]
J' suis français
J' suis français

Moi, j'ai pas d' pétrole
Mais au moins j'ai des idées
Ouais, j' suis pas une épave
J' garde une place pour le fromage
J'ai des petits pois chez moi
Je moquette [?] ma nana
J' suis français
J' suis français

J' bois du citron vert
Ça m' donne des couleurs
J'ai les fesses roses comme la douceur
Avec ma baguette et mon vieux béret
J'ai de la personnalité
J'ai des idées
Je suis futé
Je suis français
Je suis français

Moi, j'ai pas d' pétrole
Mais au moins j'ai des idées
Ouais, regardez Nicole
Elle lave comme à la télé
Elle fait un nœud au torchon
C'est comme ça qu'on lave maintenant
J' suis français
J' suis français

Moi, j'ai pas d' pétrole
Mais au moins j'ai des idées
Ouais, si j'ai un coup d' barre
Du pinard et ça repart
Je me porte comme un hercule
J' mets d' l'eau neuve dans mes cellules
J' suis français
J' suis français

J' suis français
Yahou !

« Tous ces objets que poursuit la foule, non seulement n'apportent aucun remède pour conserver notre être, mais ils y font même obstacle et, souvent cause de la perte de ceux qui les possèdent, ils sont toujours cause de la perte de ceux qui en sont possédés. »
Spinoza, Traité de la réforme de l'entendement, § 7 [Bruder],
tr. Michelle Beyssade

vendredi 7 mai 2010

Chers camarades…
(avec quelques effets de voix)



Maurice Thorez à Suresnes, le 1er mai 1946

mercredi 5 mai 2010